Alain-Finkielkraut

Né le 30 juin 1949 à Paris, c’est un écrivain, philosophe, essayiste et académicien français. Il défend l’idée de transmission, d’héritage, de tradition, ainsi que l’esprit des humanités, le sionisme, la notion d’identité et la redécouverte du sens du tragique.
Alain Finkielkraut écrit La Défaite de la pensée en 1987, ouvrage dans lequel il analyse le malaise grandissant dans le domaine de la culture. « Car la culture, c’est la vie avec la pensée. Et on constate aujourd’hui qu’il est courant de baptiser culturelles des activités où la pensée n’a aucune part. » Alors que Freud voyait dans les contradictions de la civilisation les causes de cet inévitable malaise qui s’abat sur les hommes, Finkielkraut, dénonce l’impasse du « tout culturel », qui confond selon lui toute activité avec un fait de culture, et la politique du « tout culturel » du Ministre de la culture de l’époque (Jack Lang). Il considère que « l’École suit cette même pente qui la détruit ».

Capture d’écran 2014-06-03 à 14.27.57