La facette éducative de la controverse est fortement marquée par un grand nombre d’auteurs et d’universitaires, cherchant à comprendre si une formation au numérique est nécessaire ou non, auprès de quels publics, et selon quelles modalités. Nous trouvons là une variété de points de vue et de propositions théoriques sur le modèle à adopter.

Cette myriade de penseurs est complétée par un certain nombre d’acteurs actifs dans le champ éducatif, et menant des actions de terrain, dans le domaine associatif ou institutionnel.