Ce site a été produit pour le cours Prospective et Design des TIC dispensé en Master 2 USETIC-TEF à l’Université Rennes 2.

Il a été réalisé par Amélie Josse, Angélique Montuwy et Sarah Rouxel, étudiantes.

Angélique Montuwy

Etudiante M2 TEF

Etudiante de master TEF (Technologies de l’Education et de la Formation) à l’Université Rennes 2, je m’intéresse aux questions de mobilité (physique et virtuelle) et de culture cosmopolite par, dans et avec les TIC, dans notre monde de plus en plus numérique. Issue d’un cursus mêlant l’informatique, les mathématiques et les sciences de l’éducation, je m’attache à questionner tant les aspects techniques et humains dans les problématiques que j’aborde. Voyageuse passionnée, amatrice de théâtre et bidouilleuse numérique pleine d’humour, je présente également une légère tendance à l’infographie-manie.

Personal Link ×
Angélique Montuwy

Angélique Montuwy

Etudiante M2 TEF

Amélie Josse

Etudiante M2 TEF
×
Amélie Josse

Amélie Josse

Etudiante M2 TEF

Sarah Rouxel

Etudiante M2 TEF
×
Sarah Rouxel

Sarah Rouxel

Etudiante M2 TEF

Nous souhaitions nous pencher sur la question des geeks et de leur culture dans un premier temps, avant de nous demander aujourd’hui qui était geek et qui ne l’était pas … Et qu’est-ce qui relevait de cette « culture » ou n’en relevait pas. D’ailleurs, peut-on vraiment parler de culture ? C’est ainsi que s’est montée, de question en question et après plusieurs ajustements, notre controverse :

La culture numérique est-elle un truc de geek ?

Pour travailler cette question, nous avons d’abord cherché à nous partager le travail afin de mesurer l’étendue du controversarium disponible sur les internets. Sarah a travaillé la notion de « culture numérique » sous toutes les coutures, Amélie celle de geek, prêchant le vrai Nerd pour savoir le faux hipster, et Angélique a essayé de comprendre quels liens pouvaient exister entre les deux. Pour cela, nous sommes parties d’une carte mentale commune regroupant nos interrogations … Ça, c’était au mois de mars 2014.

Avec le mois d’avril et le printemps, les fruits de nos recherches ont commencé à peser. Aussi avons nous ouvert un Pearltree dont nous avons grossi les branches de nos différents liens, vidéos, et ressources de tout jus. Bien que travaillant chacune sur une branche spécifique, nous avons pu nous rendre compte de la complémentarité de certaines ressources.

Certains acteurs et fait marquants ont aussi commencé à émerger … Bref, la matière était là, mais il fallait lui apporter un peu de lisibilité !

La culture numérique est un truc de geek? dans Angélique Montuwy (chonchonislandais)Cultivate your interests with Pearltrees for Android

C’est pourquoi, à partir du mois de mai, nous avons créé ce site web (#SWAG) destiné à communiquer nos recherches autour des controverses.

Riches de beaucoup de savoirs, nous avons remis en commun nos différentes ressources afin de traiter ensemble des controverses identifiées, et le dieu Nyan Cat sait qu’elles sont nombreuses ! Ce travail a été fait le soir la nuit et les week-ends, car internet ne dort jamais. Et nous non plus.

Pour cela, devenues adeptes des cartes mentales, c’est de nouveau vers elles que nous nous sommes tournées ! Nous avons, dans un premier temps, déplié tous les sujets dont traitaient nos ressources pour en faire un arbre. Armées ensuite d’un code couleur, nous avons cherché à faire émerger les controverses relevant des champs suivants :

Capture d’écran 2014-06-03 à 14.27.57

Pourquoi ne pas garder nos trois branches de départ ? Eh bien, c’est qu’une controverse ça mixe les genres, les gens et les centres d’intérêts m’voyez … C’est d’ailleurs ce que nous avons également essayé de mettre en avant dans les portraits-robots des acteurs clés de ces controverses, tout comme dans notre superbe timeline, qui mixe les ressources et les dates … Et tout ça, ça a donné ce fouillis là :

Pour rendre notre démarche lisible, nous avons fait le choix de présenter notre travail sous forme d’un Prezi, visible ici. Certes, nous n’avons pas pu TOUT y mettre au risque de nous y perdre, mais les lignes directrices y sont dessinées. Et comme dessiner c’est gagner … Bon voilà.

Nous avons essayé de relever un maximum de points de vue quant à notre question, mais ne pouvons bien sûr pas prétendre à l’exhaustivité, ne serait-ce parce que l’internet n’est pas 100% visible … et qu’il est sans cesse en mouvement ! D’ailleurs, si vous avez des éléments à rajouter, vous pouvez nous contacter ici.

Voilà, bonne lecture, and May the 4th be with you !